La forêt en Haute-Normandie

La forêt en Haute-Normandie
La gestion forestière
L'exploitation forestière

La forêt en Haute-Normandie

Bien loin de s'appauvrir, la forêt ne cesse de gagner du terrain. Elle couvre 1/5ème de la Haute-Normandie, ce qui représente 227.000 hectares boisés. Elle est composée à 85% de feuillus (chêne et hêtre principalement) contre 15% de résineux (en majorité du pin sylvestre et du douglas).

La forêt assure 3 grands rôles :
- économique (production de bois et autres produits ou services)
- écologique (préservation de la biodiversité, des sols, de l’eau et de l’air…)
- social et culturel (accueil du public, loisirs, patrimoine…)

Les forêts privées sont majoritaires dans la région (73% de la surface forestière). Elles sont gérées directement par leurs propriétaires assistés par des gestionnaires forestiers. Le Centre Régional de la Propriété Forestière (C.R.P.F.) définit les cadres de gestion de la forêt privée.

Les forêts publiques (27% de la surface) sont gérées par l’Office National des Forêts et appartiennent essentiellement à l’Etat mais aussi aux collectivités territoriales (communes, départements).

Dans tous les cas, les forêts relèvent d’une réglementation spécifique qui encadre et oriente sur une gestion durable :

"
Protéger la forêt, valoriser ses produits et assurer l’avenir du patrimoine forestier en prenant en compte toutes ses fonctions"

< haut de page >

La gestion forestière

La gestion forestière présente de multiples aspects, d’importance variable selon les forêts : sylviculture, patrimoine foncier, chasse, routes forestières, accueil du public, préservation de la biodiversité, protection des ressources naturelles (eau, sol…), attractivité des territoires, etc.

En Haute-Normandie, comme dans toute l’Europe, les forêts sont gérées durablement.
Des documents de gestion sont réalisés pour guider les propriétaires forestiers publics ou privés. Véritables tableaux de bord, ils décrivent précisément la forêt et prévoient les opérations de gestion sur le long terme dans le respect des grands équilibres.

Le sylviculteur : il encadre les travaux de renouvellement et d’entretien de la forêt. Il choisit les arbres qui seront mis en vente puis coupés par les exploitants forestiers aux différents stades d’évolution du peuplement forestier.

> ONF de Haute-Normandie :
- Délégation régionale
53 bis, rue Maladrerie - 76042 Rouen Cedex - Tél: 02.35.14.20.20 - Fax: 02.35.14.20.21

> Coopératives forestières :
- COFOROUEST
Maison de la forêt-62, rue de Toulouse Lautrec BP 844 - 27008 Evreux Cedex - Tél: 02.32.28.71.70 - Fax: 02.32.28.96.98
- Coopérative forestière de Rouen
Z.A. de la gare - 76750 Vieux Manoir - Tél: 02.32.80.83.30 - Fax: 02.32.80.83.31

> Experts forestiers :
- ANEF (Association Normande des Experts Forestiers)
38 , rue St Maur - 76000 Rouen - Tél: 02.35.88.57.42 - Fax: 02.35.70.31.88

 

< haut de page >

L'exploitation forestière

Chaque année, nous récoltons moins de bois qu’il n’en pousse dans nos forêts, seulement 60% de l’accroissement est récolté. Ce bois récolté a 3 usages :

- les grumes sont amenées dans les scieries pour y être débitées puis utilisées pour l’ameublement, la menuiserie, la charpente ou l’emballage, c’est le bois d’oeuvre
- les petits bois sont destinés à la trituration (broyés) pour la fabrication de papier ou de panneaux de particules, c’est le bois d’industrie
- le reste est utilisé comme source d’énergie renouvelable sous forme de bûches ou de plaquettes, c’est le bois énergie.

Le bûcheron : il abat les bois et les façonne selon leur qualité et leur utilisation ultérieure. Le bûcheronnage peut être manuel ou mécanisé.

Le débardeur :
il sort de la forêt les bois abattus et les amène jusqu’en bord de route.

Le chauffeur grumier :
il charge le bois en bord de route à l’aide d’un camion grumier et assure l’approvisionnement des industries de la première transformation.

< haut de page >

 

ANORIBOIS - 1 Rue Georges Clemenceau - 76230 BOIS-GUILLAUME - Tél.: 02 35 61 55 59 - Fax : 02 35 61 55 52 - e-Mail : anoribois@wanadoo.fr